Dieu peut-il vous changer ?

                                   OUI, si vous le désirez ardemment, et si vous Le lui demandez. C’est le principe même de la prière vivante :                                                                                                                  désirer communiquer avec Dieu pour que votre vie change.

 

L’appel que Dieu vous « lance » est de vous identifier avec Sa nature. C’est ce qu’Il sollicite de vous en premier : accepter qu’une nouvelle nature, que vous n’avez pas, vous soit implantée miraculeusement, pour détrôner le « moi dominateur » qui est en vous. Il s’agit ni plus ni moins que de recevoir la nature du Fils de Dieu.

 

L’ESSENTIEL DU MESSAGE CHRETIEN réside dans L’OBLIGATION DE SE REPENTIR et de cesser de rivaliser avec Dieu.

 

Cesser de vivre une existence sans aucune relation avec Lui, et de s’adonner à des désirs et des plaisirs égoïstes, pour satisfaire son « moi » et faire du « moi » le roi.

 

Tous les êtres humains qui vivent dans ce monde sont dominés par une nature avide de reconnaissance, de gloire, de réussite, de plaisir ou de désir coûte que coûte, quitte à jouer des coudes pour se faire une place pour satisfaire leurs ambitions, quitte à désobéir à ce que la conscience reproche et à ce que la société même condamne.

Leur âme n’est jamais satisfaite et est en recherche sans cesse de quelque chose de nouveau pour étancher sa soif.

Ceux et celles qui vivent dans l’opulence et les richesses généralement ressentent un sentiment de vide et d’ennui, bien qu’ils possèdent tout. La cause : Dieu n’est pas dans leur vie.

Au plus profond de l’être humain, il y a une racine de mal, d’injustice, et de compromission, une âme qui convoite tout ce qu’elle voit. Occupé à satisfaire sa nature exigeante, il ne voit pas plus loin que le « bout de son nez » et ne peut pas comprendre qu’une existence éternelle l’attend dans le lieu qu’il aura choisi pendant son pèlerinage terrestre.

L’appel que Dieu lui « lance » est de se repentir, de faire un demi-tour intérieur sur le passé, qui doit engendrer regret, changement d’avis sur soi-même et décision d’aller dans une autre direction.

Il s’agit, ni plus ni moins, que de s’identifier avec la nature du Fils de Dieu pour sortir de la tyrannie de  cette nature « animale » vendue au mal , de cette nature  « charnelle » vendue au péché qu’il a héritée, et qui est sans cesse préoccupée d’elle-même

                                                                                            L’Hérédité du péché  … …

Toutefois Dieu ne se frayera pas un chemin dans le cœur de quelqu’un tant que ce quelqu’un ne lui aura pas donné son consentement. Dieu veut le rendre libre spirituellement, mentalement, moralement et physiquement. C’est Lui qui organise le « plan » pour que ce quelqu’un devienne un membre de Sa Famille, un « fils ou une fille » qui l’adore.

S’engager est une question de volonté. La volonté c’est votre « moi ». Il s’agira, ni plus ni moins, de faire plier votre volonté aux Paroles de « Sa bouche », c’est-à-dire de Ses commandements.  

Dieu connait l’être humain parfaitement bien et Il vous connaît parfaitement bien. Votre vie est comme une parabole devant Lui et Il vous la fera interpréter en vous révélant tout ce que vous avez hébergé avant que Sa Grâce commence son œuvre.

Il fera la lumière sur les misères dans lesquelles votre cœur est immergé et sur les argumentations discordantes de votre cerveau, pour vous en libérer. Il mettra en lumière ce qui est tordu, ce qui n’est pas conforme à Sa nature.

C’est pourquoi, en vérité, nous pouvons affirmer que Le Commandement de Dieu  provoque une crise dans la vie de celui et de celle qui s’engage à la lui confier.

Vous allez devoir affronter le jugement de Dieu sur vous-même, sur ce que vous êtes réellement, comment Dieu vous voit et ce qu’Il a prévu que vous soyez.

Le jugement de Dieu comporte toujours un élément de justice à affronter face à face avec Lui, en vue d’harmonier votre vie avec la Sienne. Il vous propose de devenir, en expérience, une nouvelle personne. C’est le grand plan d’Amour de Dieu qui s’exprime envers vous, afin que vous ne périssiez pas avec le « monde » c’est-à-dire avec ceux et celles qui refusent d’entrer dans ce plan, et qui seront perdus pour l’Eternité.

A la « nouvelle naissance », Dieu vous donne l’innocence. Mais qu’est-ce-que la « nouvelle naissance » et pourquoi devez-vous naître de nouveau ? 

                                                                                            Naître de nouveau  … …                                                                                                           

 

Dès l’instant où vous croyez à la vérité qui vous a été révélée,

·       dès l’instant où vous croyez en l’Amour de Dieu qui a offert Son Fils en sacrifice sur une « croix », il y a plus de 2000 ans, pour pardonner l’humanité plongée dans les « ténèbres » et esclave du maître auquel elle a été livrée, (satan) ;

·         dès l’instant où vous croyez que vous êtes au bénéfice de ce pardon,

·      dès l’instant où vous vous ressentez que vous avez besoin de Dieu pour vous en « sortir » pour que vos péchés soient effacés,

·       dès l’instant où vous croyez que votre conscience a besoin d’être libérée du poids de la condamnation qu’elle fait peser sur vous, et que la seule issue, c’est de vous « repentir » et de faire demi-tour pour aller dans une autre direction,

·         dès l’instant où vous acceptez d’entrer en relation avec ce Dieu Merveilleux d’Amour qui vous tend la main,

·        le Saint Esprit, la troisième personne de la Tri-unité de Dieu, touche votre esprit mort depuis la « chute » adamique, le sort du coma dans lequel il se trouvait,

·         et vous permet, immédiatement, d’avoir une relation avec votre Créateur, qui est devenu votre Père Céleste.

C’est cela la « nouvelle naissance ». C’est le don de Dieu qui vous est offert grâce à l’œuvre de Son Fils, Jésus (Yéchoua en hébreu), qui a accepté d’offrir Sa vie en sacrifice pour racheter et sauver une humanité perdue et sous la condamnation éternelle, dont vous faites partie. L’accès à une relation avec Dieu, le Créateur de l’Univers, et avec Son Fils Bien Aimé, vous est désormais ouvert.

Le Saint Esprit, la troisième personne de la Tri-unité de Dieu, en venant résider en vous, vous immerge dans Sa Présence. Vous ressentez à ce moment précis une joie d’une grande intensité, profonde, incroyable, inimaginable, intime, d’un bonheur ineffable : la joie du pardon de Dieu. Vous savez que  là, dans les profondeurs de votre être, vous avez été pardonné (e) et réconcilié (e) avec Dieu, qui devient votre Père

Vous devenez le « Temple » où vient résider Sa Présence. Seul l‘Esprit de Dieu, le Saint Esprit vous connaît au plus profond de vous-même. Il fera l’impossible pour mettre votre vie personnelle en harmonie avec Dieu, car vous n’arriverez jamais seul (le) à toucher le fond de ce que vous êtes réellement ! Il préparera Sa propre demeure pour y manifester le Père et le Fils.

Cependant, sachez qu’Il ne pourra pas être considéré seulement comme un invité dans la maison (vous), mais Il devra prendre possession de chaque partie du « Temple ».

Votre part sera d’accepter Sa discipline, d’entrer dans l’obéissance et de faire plier votre volonté à ce qu’Il vous révèlera.  Votre devoir sera de marcher dans la « lumière » et d’obéir à chacune de Ses directives.

Tous les croyants « nés de nouveau » sont à la même école : c’est l’école de Dieu.

A la « nouvelle naissance », vous devenez quelqu’un avec qui Dieu marche et vit en vous. Le péché est un fait. Il sera toujours en vous jusqu’à votre départ pour l’Eternité. Il cherchera toujours à régner en « maître » et à vous faire » désobéir.

Cependant le Saint Esprit, qui a régénéré votre esprit, a implanté en vous, en germe, la « nature » du Fils de Dieu et il vous appartiendra de la faire grandir.

Il vous a été donné pour devenir votre nouveau « Guide ». Avec Son Aide et votre obéissance aux Paroles de Dieu contenues dans la Bible, le péché sera « tué » en vous. A l’inverse, si c’est le péché qui vous domine, la vie de Dieu implantée en vous sera « tuée ».

Qui est le Saint Esprit ?

Un combat commence dès que Dieu opère en vous, par la « nouvelle naissance ». Le conflit se situe au niveau de votre vie naturelle. Le passage de la vie naturelle à la vie spirituelle ne s’accomplit jamais facilement. L’acte qui vous condamnait devant Dieu n’existe plus, certes, cependant il vous revient de transformer  votre « ancien » caractère, votre « vieux » moi, en un caractère « saint », par le moyen de toute une série de choix moraux que vous aurez à faire.

Votre âme est précieuse devant Dieu. Il a tout prévu pour que vous demeuriez Sa Créature pour l’Eternité. Sans l’aide du Saint Esprit vous seriez découragé (e) et prêt (e) à abandonner, mais Il vous a été donné pour vous encourager, pour vous soutenir dans vos faiblesses, pour vous consoler, pour vous conduire dans la Vérité, pour vous équiper de force, et pour vous guider et pour persévérer à marcher chaque jour sur la voie nouvelle qui vient de s’ouvrir devant vous.

Lorsque le Saint Esprit vous montrera une chose erronée, une erreur, acceptez de la reconnaître et Il agira pour vous en libérer. Ne vous cachez pas derrière une excuse. Confessez votre erreur et Dieu se chargera Lui-même de vous en libérer. Et un jour, dans les mêmes circonstances, vous découvrirez la preuve de Sa merveilleuse Grâce en ce que votre réaction aura été bien différente de celle d’autrefois.

Dans la vie d’un « chrétien », la plénitude de la vie de Dieu entre en lui dès qu’il prend une décision au regard du péché. Pour parvenir à Ses buts, Dieu prend des mesures nombreuses et variées pour produire l’obéissance et pour former son mode de penser pour qu’il soit en accord avec le Sien. Nous allons voir les trois principaux.

                                                                       le baptême du Saint-Esprit et de Feu  … …

 

Pour former votre nouveau mode de pensée, Dieu utilise 

1.  Sa Parole

La Bible ou la Parole de Dieu, (c’est ainsi qu’il est plus juste de la nommer) est le guide infaillible donné par Dieu aux hommes et femmes de tous les temps, dans toutes les générations passées, présentes et à venir, dont les buts sont multiples, notamment :

·      Pour éclairer leur conscience que Dieu existe réellement et qu’IL veut communiquer avec eux,

·      Pour ouvrir leur entendement à la compréhension de Son plan de Salut pour leur vie personnelle,

·      Et pour leur donner la capacité de devenir des  êtres « nouveaux », par la repentance et le retour inconditionnel Vers LUI, en développant la « nature » du Christ implantée en eux, par l’action de l’Esprit Saint. (Voir le document PDF au téléchargement)

 

2.  La conscience

La conscience est le lieu où Dieu exprime Sa Sainteté. La conscience est l’œil de votre âme. Elle vous mettra mal à l’aise lorsque vous faites ou vous vous apprêtez à faire une action qui pourrait vous porter tort ou porter tort à quelqu’un, par exemple. Ou bien lorsque vous vous apprêtez à prendre une décision qu’il ne faudrait pas prendre.

Trop longtemps éteinte par votre manque d’attention à ses appels, petit à petit elle se réveillera lorsque vous demanderez au Saint Esprit de vous aider à l’entendre, car le Saint Esprit et la conscience travaillent conjointement.

Votre intelligence vous rendra capable de comprendre ce « mouvement » soudain que subit votre esprit, alors que vous ne pouviez pas le provoquer à ce moment précis.

La voix de la conscience, tout comme la voix du Saint Esprit, est légère, douce, à peine perceptible. Vous ne l’entendrez pas par vos oreilles physiques, mais elle se manifestera au centre de votre être.

Ainsi, petit à petit, vous reconstruirez votre âme avec la vie de Dieu dans laquelle vous avez été immergé (e) au moment de votre « nouvelle naissance ».  

                                                                                            La Conscience  … …

3. L’intuition

Le croyant doit être attentif à deux éléments : la voix de la conscience et l’enseignement de l’intuition.

La « Bonne nouvelle » que Dieu annonce à l’humanité, c’est que l’être déchu peut être régénéré et que l’être charnel peut recevoir un nouvel esprit.

Notre esprit n’est pas matériel, mais il a néanmoins une existence indépendante dans notre corps. Par Sa loi écrite, la Bible, (l’Ancien et le Nouveau Testament, ou autrement dit l’Ancienne Alliance et la Nouvelle Alliance), Dieu se révèle dans Sa Personne et dans Sa volonté et fait connaître à l’humanité qu’Il a créée ce qu’elle a à faire.

Par l’intuition d’un croyant, Dieu fait connaître Sa volonté pour qu’il règle sa marche selon les indications qu’il en reçoit. Si l’esprit d’une personne n’a pas été vivifié par le Saint Esprit, il ne peut pas avoir de communion avec Dieu. Alors que toute personne « née de nouveau », rachetée par l’œuvre du Fils à la croix et de son sang versé, a son esprit vivifié capable d’adorer Dieu en vérité et de communier avec Lui.

Ainsi la conscience du croyant est capable de rendre témoignage pour ou contre la vie du croyant selon ce qu’il est écrit : « Ma conscience m’en rend témoignage par le Saint Esprit » (Lettre aux Romains chapitre 9 verset 1).

A la « nouvelle naissance, vous acquérez la sensibilité spirituelle pour distinguer ce qui est psychique (de votre âme) ou spirituel. Ce sens spirituel va se développer petit à petit, pour vous permettre de différencier ce qui provient de votre âme ou de ce qui provient de l’intuition.

La différence est grande : quand la sensibilité humaine (de votre âme) fonctionne, ordinairement c’est qu’elle est provoquée par quelqu’un ou quelque chose, un évènement quelconque. Par exemple si vous êtes dans la joie, c’est qu’il y a une raison de vous réjouir ; de même si vous êtes attristé.

Le sens spirituel qui s’appelle « l’intuition » par contre, n’a besoin d’aucune cause extérieure pour émerger à l’improviste de votre « être intérieur » ; elle ne se plie pas aux opinions du dehors. Par l’intuition, l’Esprit de Dieu exprime Sa Pensée. Parce que le Saint Esprit qui a régénéré votre esprit habite votre esprit, qui est au centre de votre être, Sa pensée reçue par votre intuition, va surgir de cette profonde région intérieure de votre être, car tout ce qui est de Lui doit surgir des profondeurs. L’intuition vous instruit dans les affaires spirituelles.

Cette voix de l’intuition est à l’opposée de votre pensée qui surgit à la périphérie de votre être (votre tête) ; car toutes les pensées humaines surgissent de la tête ; c’est de cette façon que vous réaliserez que cette pensée vient de votre âme, c’est-à-dire de votre propre fond.

Dieu donne le Saint Esprit à chaque croyant repenti, « né de nouveau » (et non pas à ceux et celles qui ne croient qu’intellectuellement) pour qu’Il demeure en lui et le conduise dans toute la vérité. Et comment vous conduira-t-il ? Par l’intuition.

Dans les choses de Dieu, votre état spirituel ancien doit être converti et devenir comme un petit enfant, si vous voulez acquérir du discernement. Un croyant « né de nouveau » est comparable à un petit enfant, et comme lui, il doit apprendre et réapprendre à marcher correctement selon les instructions qu’il recevra. C’est cela vivre en nouveauté de vie.